La chloroquine, catalyseur d’espoirs et de critiques

À l’échelle mondiale, le médicament est évoqué 1 007 343 fois, Didier Raoult est évoqué 131 569 fois. Plus de 50 000 personnes demandent à utiliser le traitement “immediately”.
la chloroquine, catalyseur d’espoirs et de critiques

Le professeur Didier Raoult a participé à lancer un débat politique majeur en France et aux États-Unis autour de l’efficacité et de la dangerosité de la chloroquine. À l’échelle mondiale, le médicament est évoqué 1 007 343 fois, Didier Raoult est évoqué 131 569 fois. Plus de 50 000 personnes demandent à utiliser le traitement “immediately”.

Aux États-Unis, le débat politique est centré sur un retweet par Donald Trump de l’étude du professeur français, indiquant “very, very encouraging early results”, “we’re going to be able to make that drug available almost immediately.” L’opposition a immédiatement pointé les incertitudes scientifiques actuelles. Dans un récent tweet, Donald Trump note (avec les majuscules) : “WE CANNOT LET THE CURE BE WORSE THAN THE PROBLEM ITSELF. AT THE END OF THE 15 DAY PERIOD, WE WILL MAKE A DECISION AS TO WHICH WAY WE WANT TO GO!”

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
le coronavirus, agent de l'anti-modernite

Le coronavirus, agent de l'anti-modernité

Article suivant
bernard arnault

Pour les grands groupes, une visibilité à double tranchant

Dans la même catégorie