Damien Liccia

53 articles
Diplômé du Master en Communication politique et sociale de l’Université Paris Sorbonne, Damien Liccia a commencé sa carrière comme consultant en communication et mène en parallèle des travaux de recherche sur la thématique de la désinformation et de la déconstruction des stratégies d’influence sur les réseaux sociaux. Spécialisé en data science, il développe des méthodologies d’analyse permettant d’analyser la circulation des informations sur les réseaux sociaux. Vice-président de l’Observatoire stratégique de l’information, Damien Liccia intervient à l’ISCOM et à Sciences Po dans le cadre d’un enseignement sur l’intelligence stratégique et est l’auteur de plusieurs articles et ouvrages sur la question.
michel strogoff
En savoir plus

Le télégraphe, creuset matriciel et contrapuntique de la réflexion sur les réseaux communicationnels et l’opinion publique

De quoi dès lors remettre la problématique de la viralité et des biais informationnels, intentionnels ou non, dans un cadre heuristique beaucoup plus pertinent, qu’une simple focale autocentrée sur notre époque, notre réseau et nous-mêmes. Au risque, en définitive, de viraliser du faux sur le faux. Une forme de méta-discours qui, à l’instar de ses devanciers dans le genre, a bien souvent une postérité des moins pérennes.
capture bfm tv
En savoir plus

Faut-il brûler les modèles (et les statisticiens avec eux) ?

Il est à soupçonner fortement que le confinement dans sa première version, que nous décrivions dans sa phase terminale comme un « problème moral et politique », a probablement débuté sa carrière sur le marché des solutions politiques, de manière souterraine dans le domaine de la mystique, et s’y tiendra tapis à chaque accalmie, attendant son heure pour ressurgir comme un vampire.
Jean-Christophe Gatuingt
En savoir plus

« Le marché de la veille d’opinion en ligne et du social listening a gagné en maturité », Jean-Christophe Gatuingt (Visibrain)

Nouvelle API Twitter, changement des règles de modération du réseau social à l’oiseau bleu, essor fulgurant de Tik Tok, innovations technologiques et social listening… Pour l’Observatoire Stratégique de l’Information, Jean-Christophe Gatuingt, co-fondateur de la plateforme de veille Visibrain, décrypte les bouleversements en cours dans le paysage des réseaux sociaux et leurs répercussions pour les veilleurs et les analystes de l’opinion en ligne.
tiktok
En savoir plus

TikTok, who cares ?

Un écosystème informationnel digitalisé qui, contrairement à ce que d’aucuns ont trop souvent laissé entendre, n’est aucunement bottom-up, mais up-up, bien que cette dernière formule soit bien peu élégante. Élus, journalistes, patrons de fédération, intellectuels, influenceurs et investisseurs font et défont les entreprises, les dirigeants et les carrières. Le reste n’est que de la littérature qui ne devrait pas dépasser les manuels pour communicants, dont se détourner n’est jamais la plus mauvaise des décisions dans une carrière professionnelle.
jean castex et edouard philippe
En savoir plus

Et Castex mit la liberté d’expression à l’index

La confiance dans la parole gouvernementale en a pris un coup, et que ce n’est pas en étant très “pédagogiques”, comme l’a déclaré Jean Castex dans cette même interview, que la confiance réapparaîtra comme par magie. Quant aux réseaux sociaux, une approche plus mesurée et équilibrée à leur égard ne serait pas un luxe.